Make America Great Again

Il n’aura échappé à personne que les États-Unis subissent une grave crise industrielle. Des fleurons de l’industrie audio ont été rachetés par des groupes étrangers. Des marques aussi prestigieuses qu’Audio Research ou McIntosh sont passées sous pavillon japonais, puis italien pour finir dans les affres de la mondialisation financière habillement masquées par un nouveau nom évocateur « McIntosh Group » qui remplace le plus anonyme Fine Sounds Spa. Aujourd’hui c’est Harman International (surtout actif dans l’électronique embarquée auto mais propriétaire des marques JBL, Mark Levinson, Revel…) qui est racheté par Samsung.  En une période où les États-Unis se remettent en question, il est temps pour Tryphonblog d’afficher clairement ses opinions en rendant hommage à un homme né dans les années 40, au caractère fantasque, aux opinions provocatrices et au crâne bizarrement décoré. Un américain fier qui a osé afficher son slogan nationaliste sur les façades les plus rutilantes et prestigieuses. Un slogan qui sonne comme une claque pour les exportateurs asiatiques :

Great American Sound

Lire la suite

Publicités

La haute-fidélité selon Elon Musk

image1Tout le monde connaît Elon Musk, le fantasque entrepreneur à l’origine du constructeur automobile Tesla.  Qu’on apprécie ou pas le personnage, force est de constater qu’il s’agit d’une véritable réussite. Musk a créé un véritable produit de rupture. Rupture technologique d’abord en offrant le premier véhicule électrique véritablement utilisable. Rupture industrielle en créant de toute pièce un appareil de production en dehors de toute perspective historique dans une filière où les acteurs – en dehors des constructeurs chinois qui se sont bâtis sur des partenariats – sont quasiment tous centenaires. Rupture marketing en créant une image extrêmement valorisante et moderne pour son acheteur et en s’affranchissant presque totalement des infrastructures (distributeurs, garages, pompes à essence) existantes.  Le nom de la marque en lui-même à fait l’objet d’une recherche pour se mettre sous l’ombre tutélaire d’un grand scientifique. Avec de telles qualités, on s’attendrait presque à trouver des Tesla en vente chez Colette. Lire la suite

Les vertus du mercato : Pioneer HPM-100

Dans les années 70, les commentateurs se posent la question de la crédibilité des enceintes de marque japonaise. Elles auraient la réputation de ne pas convenir aux oreilles occidentales. Avec du recul, on peut penser que cette désaffection pour les enceintes nippones tient plus à la méconnaissance. En effet, à une époque où le prix du transport n’était pas aussi négligeable que de nos jours, le marché des enceintes, forcément encombrantes,  semble beaucoup plus local que celui des électroniques et les champions nationaux de l’acoustique que sont Acoustic Research et JBL aux USA, B&W et Celestion au Royaume—Uni ou encore en France Elipson et Cabasse défendent leur pré carré. Les grands constructeurs largement distribués, Akai, Matsushita, Sony, Pioneer et autres Trio sont plus des spécialistes de l’électronique que de l’acoustique et, on l’a vu avec Scott, l’électronicien n’est pas le mieux placé pour concurrencer les spécialistes locaux de chaque marché. Lire la suite

ReVox A700 : le home studio à moustache

revox2Avant que la hifi ne devienne un marché de grande diffusion à la fin des années 70, l’audiophile n’était pas qu’un consommateur mais devait savoir mettre la main à la pâte. Il n’était pas rare de voir les amateurs réaliser eux-mêmes leurs amplis et leur enceintes, Les plus prudents faisaient confiance à des kits tels ceux de Dynaco, mais les réalisations entièrement personnelles étaient monnaie courante. Même les platines demandaient un certain investissement personnel car certaines telles les Garrard étaient livrées sans socle ni bras. Lire la suite

The Moustache Goes Pink

À la recherche de la platine moustachue – 2ème partie.

Depuis la parution de la première partie de cet article, nous avons bien senti à Tryphonblog, la pression des lecteurs que l’insoutenable suspens taraude : Quelle est la platine tourne-disque britannique la plus emblématique, la plus originale, la plus performante, la plus copiée ?

Les meilleures choses ont une fin, les thrillers les plus palpitants doivent avoir une conclusion. Nous y voilà.

Platine suspendue en trois points, monomoteur, transmission par courroie, nos trois finalistes utilisent la même technologie. Mais chacune en fait une interprétation originale. Lire la suite

Pour l’honneur de la (double) couronne

content.rolex.comUne rumeur court les couloirs de la rédaction de tryphonblog. Tryphon s’apprêterait à décerner des moustaches à un lecteur de disque compact.
« C’est une idée vraiment stupide » diront les Dupont lecteurs de Tryphonblog en découvrant cette rumeur.
« Je dirais même plus, c’est vraiment une idée stupide » ajouteront les Dupond lecteurs non moins assidus du même blog.

Une enquête approfondie s’impose donc pour découvrir si un lecteur CD peut mériter une récompense aussi prestigieuse que les Moustaches de Pleksy-Gladz.  Cette enquête débute par une brève explication de la technologie numérique. Lire la suite