SoundPax : Les enceintes de Linda de Suza

Pour réaliser des haut-parleurs il y a deux écoles : les enceintes, sortes de boîtes plus ou moins fermées qui contiennent des haut-parleurs le plus souvent électrodynamiques, et les panneaux qui sont des surfaces vibrantes, en général maintenues sur la périphérie par un cadre. Cette solution peut paraître séduisante pour éviter les colorations qui seraient créées par la fameuse boîte. Les panneaux eurent d’ailleurs un certain succès dans les années 1980-1990 avec des marques comme Magnepan, Martin Logan, Apogee et bien sûr Quad. Cependant, le rayonnement en dipôle de ces haut-parleurs rend leur positionnement délicat et ils sont semble-t-il moins répandus de nos jours.
Lire la suite

Publicités

Les vertus de l’entraînement

training

Un audiophile à l’entraînement. On lit sur son visage la concentration nécessaire pour identifier le son diffusé par le casque.

On a déjà vu comment l’audiophile, tel un athlète de haut niveau, se doit d’avoir une hygiène alimentaire parfaite.
Mail il ne faut pas pour autant délaisser l’entraînement. C’est au prix d’un effort quotidien que l’homme (ou la femme) ordinaire se forgera le physique avantageux qui outre des abdominaux en tablette de chocolat, donne cette merveilleuse teinte dorée aux oreilles. Et comme tout sportif de haut niveau, l’audiophile a besoin d’un coach pour gérer son planning d’entrainement et lui prodiguer conseil et encouragement.  Malheureusement, tous les audiophiles ne vivent pas à côté d’un auditorium dont les avenants revendeurs sont à sa disposition pour lui ouvrir les portes de leur salle d’écoute et lui donner des conseils désintéressés. Lire la suite

Sex, Drugs, Rock’n’Roll and Vintage Gear

bureauLe progrès technologique agit considérablement sur nos habitudes de consommation. Quand ces progrès apportent un avantage pour l’utilisateur, le retour en arrière est difficile. Par exemple, il est pénible, voire masochiste, de regarder un programme audiovisuel sur une vieille télévision de 60 cm de diagonale dont la définition de 768×576 pixels fait pâle figure devant les 3840×2160 pixels qui s’étalent sur les 160cm de  diagonale d’un téléviseur moderne. Sans parler du supplice visuel et auditif de la cassette VHS comparée à un blu-ray ou à NetFlix. Mais dans le domaine de l’audio, a-t-on vu de tels progrès ? Sans doute pas et on peut éprouver un grand plaisir à l’écoute d’un vinyle sur une bonne chaîne des années 60 ou 70. Lire la suite

ReVox A700 : le home studio à moustache

revox2Avant que la hifi ne devienne un marché de grande diffusion à la fin des années 70, l’audiophile n’était pas qu’un consommateur mais devait savoir mettre la main à la pâte. Il n’était pas rare de voir les amateurs réaliser eux-mêmes leurs amplis et leur enceintes, Les plus prudents faisaient confiance à des kits tels ceux de Dynaco, mais les réalisations entièrement personnelles étaient monnaie courante. Même les platines demandaient un certain investissement personnel car certaines telles les Garrard étaient livrées sans socle ni bras. Lire la suite

Câble secteur: Don’t mess with my mojo baby, Yeah

Sur le long chemin de la haute-fidélité vers la perfection sonore, il est quelques découvertes qui ont durablement marqué l’histoire. On pense bien sûr à l’invention du haut-parleur électrodynamique par Rice et Kellogg, du transistor par Bardeen, Schockley et Brattain ou encore à la mise en œuvre du codage PCM sur disque optique par Phillips et Sony. Mais nul ne doute que la découverte la plus importante est celle de l’influence des câbles secteur par Bruce Richardson. Incompris à ses débuts, les revendeurs se moquant de cette prétendue « magie noire », Richardson appela son entreprise de fabrication de câbles « Voodoo ». Lire la suite

À l’insu de son plein gré

On se demande s’il faut rire ou pleurer des dénégations des sportifs pris les doigts dans le pot (belge) de confiture. Un nouveau stade a été atteint par cette coureuse cycliste belge dont le vélo électrique d’un ami (qui bien sûr est du même modèle, de la même taille et portait la même plaque de course que le sien) s’est retrouvé dans le parc coureur d’un championnat du monde.
Heureusement, le monde de l’audio est épargné par de telles pitreries. Ce n’est pas dans ce domaine, et en particulier dans celui des câbles, que l’on verrait de tels comportements. D’ailleurs, si par hasard une vidéo montrait un test de câble honteusement manipulé cela se saurait. Et si le patron du fabricant de câbles, Bill Low d’AudioQuest niait toute implication de son entreprise à cette mascarade où figure un de ses employés, on ne pourrait que le croire…