Les fabuleuses enceintes Rehdéko.

ondine_g2La réalisation d’enceinte présente un avantage certain pour les fabricants audio. Mettre n’importe quel(s) haut-parleur(s) dans une boîte faite à la va-vite n’empêche pas qu’une fois branchée, un son va en sortir. Avec le même niveau de compétence et de soin accordés à la conception et à la réalisation, le fabricant d’électronique n’obtiendra… rien dans la majorité des cas pour les amplificateurs à transistor, ou une bombe incendiaire dans le pire des cas pour les réalisations à tube.

Après, il s’agira de surtout de bâtir un superbe discours marketing pour vanter les mérites de l’objet et de trouver quelques gogos audiophiles pour les acheter à un prix sans rapport avec le contenu physique et immatériel (R&D) de l’objet.

Heureusement, tous les fabricants d’enceinte ne sont pas dans ce cas et, à côté de marque qui s’enorgueillissent d’un galimatias pseudo-scientifique à base de courbe de réponse, chambre anéchoïque et autre interférométrie laser, on trouve des concepteurs sérieux qui ont le cerveau entre les deux oreilles. Enfin, surtout les deux oreilles car ce sont elles qui vont aider à la mise au point des enceintes, dans un environnement réel, par exemple leur garage, plutôt que dans des endroits sans rapport avec l’utilisation finale comme des chambres aussi sourdes que leurs utilisateurs et autres auditoriums totalement artificiels. C’est à un de ces créateurs passionnés que nous allons consacrer cet article.

Weber Louis Rehde, d’origine danoise, n’eut pas l’audio comme première passion. Au contraire sa passion de jeunesse fut le tuning automobile. Il devint une sorte de célébrité locale dans son Jura d’adoption grâce à ses réalisations sur base 4cv et Simca Aronde.

Sa vie bascula le 18 février 1961. Ce jour d’hiver particulièrement froid, il entreprit de bricoler sa fidèle Renault Ondine. Etait-ce le froid qui engourdissait les doigts ? L’effet des nombreux verres de marc du Jura qu’il avait pris pour se réchauffer ? Mais un mouvement maladroit fit tomber la boîte de ressorts de soupape près du tablier de la Renault (1). Dépité de devoir démonter l’autoradio, pour récupérer les ressorts, et aussi il faut bien le dire, pour se resservir une lichette de marc, Weber Rehde s’assit un instant à l’avant de la voiture et alluma le dit autoradio. Et la SURPRISE, le son était d’une ampleur et d’un raffinement qu’il ne connaissait pas. Profitant de la relative chaleur de l’habitacle, il démonta le tableau de bord pour trouver ses précieux ressorts coincés devant la membrane du haut-parleur.

De cette expérience fortuite, digne de la découverte de la vulcanisation par Charles Goodyear, naquit une nouvelle vocation.

ra-128-4s

Un modèle (tardif) d’enceinte Rehdéko à résonateur.

Des 1962, il dépose un brevet pour les résonateurs à ressort, et dans la foulée crée la marque prestigieuse qui figure au panthéon de l’audiophilie, Rehdéko. Weber imagina ce nom qui résonne (c’est le cas de la dire) encore dans tous les mémoires à partir de son patronyme Rehde et de « écho » par allusion à l’effet des fameux résonateurs.

Le schéma original du hait-parleur à résonateur.

Le schéma original du haut-parleur à résonateur.

Mais surtout, il en conçut un attachement pour les hauts-parleurs ellipsoïdaux, commun aux autoradios de l’époque. De même, en hommage à la marque de l’autoradio à l’origine de sa révélation, Blaupunkt, il choisit le bleu pour le logo de son entreprise et la couleur des membranes de ses futurs haut-parleurs.

La source d'inspiration est patente : un haut-parleur blaupunkt.

La filiation est claire : un haut-parleur Blaupunkt.

S’inspirant de son cher autoradio, Rehdéko développe toute une gamme d’enceintes caractérisées par des haut-parleurs à faible excursion, membranes en papier bicônes et haut rendement.

pub-1976
De ses origines scandinaves matinées de culture franc-comptoise, Weber Rehde sut garder un profil bas qui se traduisit notamment par le prix très contenu de ses enceintes et par des publicités empreintes de réserve et de  modestie comme le montrent les exemples suivants.

pub-93
D’ailleurs cette modestie se retrouva dans la réserve que manifesta Rehdéko pour mettre des enceintes à la disposition des magazines et on trouvera très peu de bancs d’essai de ces enceintes dans la presse.  Ce qui n’empêcha pas l’entreprise d’aider cette presse spécialisée en passant des publicités très régulièrement – en fait dans chaque numéro.

pub-91
Mais qu’importe, car c’est à l’écoute que se juge une enceinte et les enceintes Rehdéko sont fabuleuses. Ou pour être plus précis, fabuleusement colorées. Conçues pour être utilisées dans un environnement réel; elles disposent d’un contrôle très précis de le bande passante pour une bonne intégration domestique. Ainsi, elles se caractérisent par une absence totale de fréquences graves pour ne pas devenir envahissantes et par des aigus tronqués pour éviter les risques de stridence. De même, le profil très étudié des membranes, de grand diamètre (si on peut dire pour des haut-parleurs elliptiques !) avec un bicône permet d’avoir une directivité des hautes fréquences très prononcée et particulièrement aléatoire et irrégulière. Cette caractéristique unique pouvait d’ailleurs déconcerter les potentiels testeurs des enceintes Rehdéko et une mention spéciale était apposée au dos des enceintes afin de décourager toute prise de mesure.

rehdekodos
On conçoit que des enceintes aussi sophistiquées ne pouvaient pas être élaborées sans un matériel de pointe et Rehdéko installa un des meilleurs laboratoires d’electro-acoustique européens (sic) de très haute technologie.

Le locaux et l'équipement très high-tech du laboratoire, usine et magasin Rehdeko.

Le locaux et l’équipement très high-tech du laboratoire, usine et magasin Rehdeko.

De même Weber Rehde reconnut très vite l’apport d’un support dédié pour sauvegarder la sonorité exceptionnelle de ses enceintes. Attaché au confort de son transat Lafuma où, après une longue journée de labeur,  il avait pris l’habitude de siroter – avec modération – les arômes délicats de Savagnin de son marc du Jura, Weber s’en inspira afin de dessiner des pieds sur lesquels ses enceintes seraient aussi bien installée que lui sur sa terrasse.

pied3
Malheureusement, le réseau de distribution ne sera jamais à la hauteur des efforts technologiques déployés et constituera toujours le point faible de la marque. C’est probablement ce qui empêcha Rehdéko de devenir l’équivalent d’un Focal ou d’un B&W. Mais parmi les rares personnes qui ont eu l’occasion de les écouter, seules quelques mauvaises langues (ou plutôt mauvaises oreilles) furent assez critiques sur le résultat sonore. Ce très faible nombre – qui dépassa rarement les 99% de critiques désobligeantes – nous permet de dire que ces enceintes font réellement partie des réalisations d’exception et à ce titre méritent largement un trophée tout aussi exceptionnel : un TTaward.

La RK 145, un des plus beau modèle de la marque.

La RK 145, un des plus beaux modèles de la marque.

La marque disparaîtra en 2001. On peut s’étonner de d’une disparition si brusque. Mais, comme les lobbys pétroliers ont réussi à enterrer le moteur à eau de Jojon et Chambrin, le lobby des industriels de l’audio est venu à bout de Rehdéko, tant ces enceintes tellement supérieures et dont le rendement ne nécessitait que des amplis ridiculement peu puissants menaçaient l’existence même de ces industriels. Cela ne se fit pas sans des actes d’une déloyauté extrême comme par exemple en ridiculisant la marque et son créateur, ou même pire, en proposant des écoutes comparatives.

Face à cette fronde, Rehdéko tenta de se reconvertir sur d’autres marchés. On sait que le Jura est le berceau de la fabrication de jouets et porté par cet environnement, Rehdéko se lança dans une copie du Scrabble qui avait l’avantage de corriger automatiquement les fautes d’orthographe. Malheureusement, une fois de plus le lobby ludico-industriel vint mettre son grain de sable et en raison d’un conflit de licence avec l’éditeur Hasbro, Rehdéko dut modifier son jeu pour ne laisser figurer que des lettres R. Il semble que l’agrément du jeu en fut sensiblement dégradé ce qui eut un effet dommageable sur les ventes. Heureusement, l’imagination fertile de notre ineffable Laurent Thorin, permit d’écouler les stocks de lettre R auprès d’audiophiles joueurs.

pub-97

Pour aller plus loin : le site de référence sur Rehdéko. Face à cet exercice hagiographique, on pourra préférer le post tout en nuances de Jipihorn. La marque a maintenant disparu mais pour les nostalgiques, il reste la solution du bon coin. Ou en neuf on pourra tenter d’écouter les enceintes Tocaro, d’inspiration assez voisine. À ma grande honte et malgré le discret hommage rendu à mon travail, je ne les ai jamais écoutées.

(1) Le fait que sur la Renault le moteur soit à l’arrière en dit long sur la quantité de marc que Weber avait déjà ingurgité avant même de se lancer dans la réparation de l’Ondine.

Publicités

5 réflexions sur “Les fabuleuses enceintes Rehdéko.

  1. Mouai
    A part les nombreuses fautes de frappe, c’est quoi le délire ?
    Même en prenant du recul, j’ai cherché le second degré, je ne l’ai pas trouvé, je dois être trop bête.

    J'aime

  2. finalement content que l’on parle encore de ces enceintes plus de quinze ans après l’arrêt de la fabrication.
    Au fait si vous voulez réellement en écouter une paire n’hésitez pas à me contacter.
    Ne me dites pas que c’est déjà fait, c’est pas bien de mentir.

    Stéphane Misslin

    J'aime

  3. Pour avoir écouté à plusieurs reprise ces enceintes que je qualifierais ‘hors des sentiers battus’, j’avoue que j’ai beaucoup été intrigué par ces produits et surtout par le personnage emblématique qu’était Weber Rehde !
    C’était un poète du son et bon musicien, plus qu’ingénieur, ce qui lui a permis de dépasser quelques idées reçues de l’époque (« le fou ne savait pas que c’était impossible, alors il l’a fait ! »).
    Weber Rehde ‘sentait’ plus l’acoustique qu’il ne l’a maitrisait vraiment. Notre oreille est très sensible aux variations rapides de niveau sonore et c’est sans doute là que résidait la principale qualité des ses enceintes. En fait, sans le savoir, il faisait fonctionner les haut parleurs dans leur partie résistive de rayonnement et non dans leur partie réactive, d’où le rendement étonnant et la dynamique ! J’avoue que je me suis inspiré largement des ces travaux pour les enceintes A2t dans les années 90, puis Prosodia maintenant.
    Comme je le dis régulièrement à mes étudiants lors de mes cours à l’INA puis à la SAE : la mesure n’est pas la réalité, mais simplement un modèle mathématique partiel et rassurant intellectuellement et si celle-ci est utile, il faut savoir en déterminer ses limites.
    En tout cas, je suis le premier à rendre hommage à cet inventeur passionné !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s