Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark

vox2500bbbDe temps en temps, il peut nous arriver de nous prendre pour Élise Lucet et de dénoncer des pratiques commerciales scandaleuses. Parmi celles-ci, il en est une qui consiste à vendre un produit incomplet pour pouvoir ajouter à l’achat initial la vente d’un correctif ou d’une option qui permettra au consommateur de profiter pleinement de son achat. On pourrait multiplier à l’envie les exemples de ce comportement pour le moins douteux. Cette pratique est même devenue tellement répandue que le consommateur ne s’offusque même plus de systématiquement devoir compléter son achat de départ. Ce sont les voitures vendues blanches pour lesquelles il faut rallonger les 1000 euros de l’option peinture métallisée pour avoir une autre couleur ou l’OS d’ordinateur auquel on rajoutera l’antivirus et le firewall. Le marché de l’audio n’est pas épargné par ces pratiques et l’audiophile est souvent contraint de compléter le superbe nouvel amplificateur qu’il vient d’acheter par quantité d’accessoires indispensables au bon fonctionnement  comme des câbles bien sûr mais aussi fusibles audiophiles, tubes de meilleure qualité ou autres gadgets permettant de le protéger du rayonnement électromagnétique. Lire la suite