F**k off hifi – Sleaford Mods Chubbed Up + – Ipecac IPC 162

cover Sleaford mobsLa musique c’est comme la haute-fidélité. On peut par exemple écouter un quatuor de Schubert sur une platine Verdier à entrainement par fil accompagnée par un ensemble Accuphase à l’épaisse façade finement anodisée. Tout cela est indispensable pour mettre en valeur la transparence sonore d’une paire de Martin Logan… Vous reprendrez bien une coupette de Jacqueson 733 pour accompagner ?

Et puis il y a le matos pourri et le rock’n’roll, la musique jouée avec les tripes, qui sent la sueur et la bière éventée. En ces temps où le commerce a pris le pas sur la création, entre Kendji Girac et Maître (on se demande bien de quoi ?) Gims, cet esprit aurait pu se perdre.
C’était sans compter sur un Robin des bois moderne des environs de Nottingham prêt à défendre la veuve et l’orphelin face au système. Son nom ? Jason Williamson. Avec son compère Andrew Fearn, ils forment le duo Sleaford Mods. Leurs chansons ne sont que de violentes éructations de Jason Williamson contre le système libéral britannique qui opprime les classes populaires.  Le tout sur une musique électronique qu’on aurait du mal à qualifier de « composée » ou « élaborée » par Andrew  Fearn tant cela est primaire.
La prestation scénique est à l’avenant. Pendant que Willlianson s’énerve devant son micro, Fearn se contente d’appuyer sur la touche Play de son laptop tout en dodelinant de la tête et en buvant des bières.
Bref, si le terme de lo-fi n’avait pas déjà été inventé, avec Sleaford Mods, il se serait imposé de lui-même. Mais comme pourrait le dire Williamson, f**k off la hi-fi. Ce qui compte, c’est l’énergie et l’esprit de révolte, surtout quand ils sont portés par un charisme certain.

Parmi les différents disques de Sleaford Mods, nous avons choisi la compilation « Chubbed Up + » pour la reprise de  Jobseeker (1) et pour sa pochette qui affiche fièrement les samplers Casio FZ-10Met Akai S3000, le magnétocassette Panasonic  (en fait un Technics RS-M205), enceinte KRK …

Conseil de dégustation :

Put the f**king record on the f**king turntable diraient nos amis anglais.

Put the f**king record on the f**king turntable diraient nos amis anglais.

Oubliez tout ce que vous pensez de la haute-fidélité pour écouter Sleaford Mods.  On choisira une platine de DJ façon sl-1200 mk2 du pauvre Reloop, Audio-Technica ou Numark, une mixette basique et une paire d’enceintes actives Behringer ou comme sur la pochette KRK Rokit 5.  On écoutera évidemment très fort  tout en dégustant une pinte de bitter directement à la canette.

Sleaford Mods sera en concert à Paris le 27 mai à la Villette. Il faut bien sûr y aller. Ce sera pour vous l’occasion de danser le pogo avec Tryphon.

Avant le concert, pour avoir un avant-goût de Sleaford Mods, on pourra regarder les vidéos suivantes :

  • L’indispendable  Jobseeker.
  • Une très bonne captation du concert de Glastonburry en 2015.
  • Et pour finir une interview des artistes sur Channel 4 avec quelques extraits de clips .

(1) Le titre fut créé avant l’arrivée d’Andrew Fearn avec une autre musique.

Publicités

Une réflexion sur “F**k off hifi – Sleaford Mods Chubbed Up + – Ipecac IPC 162

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s