To be and not to be

milouetchatSi il est bien connu que Tintin a un chien et que mon ami Archibald possède un chat siamois, peu de gens savent que j’ai moi aussi un animal de compagnie ce depuis fort longtemps. La manière dont je suis rentré en possession d’un chat mérite d’être contée.

En 1938, alors jeune thésard à l’université de Gand, je suivais les lectures d’Erwin Schrödinger avec lequel je ne tardais pas à me lier d’amitié. Schrödinger avait fui l’Autriche où sa situation devenait difficile en raison de son opposition au régime Nazi. Bientôt, je devins familier de la maison d’Erwin où régnait une ambiance joyeusement bohème entretenue par ses deux femmes Anny et Hilde et leurs deux filles. On a beaucoup critiqué Schrödinger pour son mode de vie libertin et pour sa supposée cruauté envers les animaux sur lesquels il se serait livré à des expériences à coup de marteau et de cyanure. Rien n’est plus faux et Erwin était très attaché à son chat. Aussi ce fut avec beaucoup d’émotion que j‘acceptai sa marque de confiance quand il me demanda de le garder à son départ pour l’Irlande (1). C’est ce chat qui m’accompagne depuis cette époque (2). Lire la suite