Un mythe presque oublié : l’amplificateur Dirimant Technologies model 1.7

La course à la puissance est entamée dès le début des années 1970, avec des « monstres » tel que le Phase Linear 700 (2 x 350w, 20 kg).  Vers la fin de la décennie, on demande toujours autant de puissance , mais la mode, initiée par les japonais est au slim. À l’avant garde de cette tendance, on trouve Technics avec le SE-9060 mais surtout Sony avec les TA-N86 et TA-N88 . Mais malgré son fonctionnement en classe D, ce dernier ne sort que 160w par canal.

Bruce Waynewright, un talentueux ingénieur en électronique de la côte Ouest des USA fait trembler le Landerneau de ce qu’on allait bientôt appeler le High-End en lançant son ampli au rapport poids/puissance stupéfiant : 2×350 W sous 8 Ohms pour 4 kg seulement. Et ce, en classe A/AB ! La puissance d’un Phase Linear 700, la finesse esthétique et acoustique d’un TA-N86 en classe A.

Sony TA-N86 : seulement 18 w en classe A et 80 w en classe B.

Sony TA-N86 : seulement 18 w en classe A et 80 w en classe B.

Lire la suite